Vous êtes ici

Les théories de l'apprentissage: quel usage pour les cadres de santé?

TitreLes théories de l'apprentissage: quel usage pour les cadres de santé?
Publication TypeBook
Année1999
AuthorsVial, M, Donnadieu, B, Genthon, M
PublisherElsevier Masson
Mots-clésApprendre, courant de pensée, Éducation, épistémé, Évaluation, Paradigme, paradigme biologique, paradigme mécaniciste, paradigme pragmatiques
Full Text

L’apprentissage n’est pas simplement appréhendable comme processus spécifique aux vivants, il n’est pas réductible à l’activité de l’organisme, il est une spécificité de l’homme social produit et producteur d’une histoire, d’une culture et de pratiques sociales qu’il organise. (Donnadieu B., Genthon M., Vial M. D. 1998, (p116)

 

Notes :

  • Cheminement
    • Éducation : Relation éducative et non rapport instructif
    • Autorisation : Limites, cadres, règles, autorité, légitimité, joueurs…
    • Autonomisation : Capacité de dialectique et herméneutique des apprenants
    • Émancipation : Désadhérence aux « Maîtres » comme aux idées, forger les siennes
       
  • Remarques
    • Problématiser ce n’est pas résoudre un problème, mais se questionner et dialectiser en invoquant différents registres : la pratique, les théories et la confrontation au terrain qui expérimente
    • Qu’apprendre ne se réduit pas à des théories ou des méthodes pédagogiques
    • Que toutes démarche didactique de schématisation et de spatialisation des idées est au détriment de l’expérience des apprenants
      • ni paradigme biologique qui réduit tout a du fonctionnelle cybernétique de régulation et recherche d’équilibre homéostatique ; 
      • ni paradigme mécaniciste qui privilégie la rationalisation et les constructions théoriques, 
      • ni paradigme pragmatiques qui réduit au faire, à l’agir comme la pédagogie dite de projet.
    • C’est l’articulation de ces trois dimensions témoin de l’histoire, la mémoire de l’humanité fabriquée par l’homme et que l’homme fabrique : la boucle récursive de la pensée « complexum » où les produits et les effets sont eux-mêmes producteurs et causateurs de ce qui les produit

 

citations

  • «  Problématiser, c’est mettre en lien les pratiques avec leurs significations […] sa mise en lien avec les problèmes théoriques […] il s’agira de convoquer et de travailler les concepts, les modèles théoriques qui interrogent les pratiques et permettent de s’en distancier […] Ces trois problématisations (pratique – théoriques – de terrain) ne constituent pas l’algorithme de toute recherche, elles sont complémentaires et jouent ensemble. » (Donnadieu B., Genthon M., Vial M. D. 1998, p98)
     
  • «  La visée de l’apprentissage est bien l’autonomisation de la personne et l’engagement dans un processus d’interprétation inachevable. » (Donnadieu B., Genthon M., Vial M. D. 1998, P116)
     
  • « Il nous reste à leur dire (aux formateurs) que l’instrumentalisation n’est qu’un passage pour affermir l’intuition et qu’en définitive, rien ni personne ne pourra faire que la formation puisse se réduire aux conseils même bien intentionnés qu’on peut donner… et c’est tant mieux. » (Donnadieu B., Genthon M., Vial M. D. 1998, P116)
     
  • « L’apprentissage n’est pas simplement appréhendable comme processus spécifique aux vivants, il n’est pas réductible à l’activité de l’organisme, il est une spécificité de l’homme social produit et producteur d’une histoire, d’une culture et de pratiques sociales qu’il organise. » (Donnadieu B., Genthon M., Vial M. D. 1998, (p116)

Partager…