Vous êtes ici

Finalement il n’est jamais de pédagogie sans projet

TitreFinalement il n’est jamais de pédagogie sans projet
Publication TypeBook
Année1987
AuthorsArdoino, J
Series Volume87
Number of Pages153-157
PublisherEducation permanente
Mots-clésprocédure, processus, produit, Projet
Full Text
  • “L'utilisation abusive du mot projet, d'une part réduit le sens de ce mot et d'autre part le transforme en chose en produit vendu comme la solution aux maux. Le sens projets opératoires est retenue et gomme le sens des projets de visées soutenu par le concept désir. Celui-ci est exprimé par Jacques Beillerot en 1995 dans son article : "Désir, désir de savoir et désir d'apprendre", une des formes de projet de visées.” (Ardoino J. 1986 PP 153-158)

 

Notes en tension dialectique

  • Projet programmatique (Position et dispositif) / Projet visée (Postures politique et philosophique)

Citations : Ardoino J. 1986 pp. 153-158

  • “L'utilisation abusive du mot projet, d'une part réduit le sens de ce mot et d'autre part le transforme en chose en produit vendu comme la solution aux maux. Le sens projets opératoires est retenue et gomme le sens des projets de visées soutenu par le concept désir. Celui-ci est exprimé par Jacques Beillerot en 1995 dans son article : "Désir, désir de savoir et désir d'apprendre", une des formes de projet de visées.”
     
  • "Voilà pourquoi nous pensons pouvoir dire que toute pédagogie est nécessairement une pédagogie de projet, sans qu'on y accole en plus ce dernier terme, pour je ne sais quelle différenciation instrumentale, par rapport à des pédagogies qui n'auraient pas elles, mis en œuvre l’outil : « projet ». Si, comme le voulait déjà Gide, on ne fait pas de littérature avec des bons sentiments. Il serait juste d’ajouter que l'on ne fait pas davantage de bonne pédagogie seulement avec de la littérature."
     
  • “L'utilisation abusive du mot projet, d'une part réduit le sens de ce mot et d'autre part le transforme en chose en produit vendu comme la solution aux maux. Le sens projets opératoires est retenue et gomme le sens des projets de visées soutenu par le concept désir. Celui-ci est exprimé par Jacques Beillerot en 1995 dans son article : "Désir, désir de savoir et désir d'apprendre", une des formes de projet de visées.” (
     
  • "La pédagogie qui se dit par projet est le reflet de cette omission du projet des visées des apprenants comme des institution. Si je cite Ardoino, toutes pédagogie est un projet : "Voilà pourquoi nous pensons pouvoir dire que toute pédagogie est nécessairement une pédagogie de projet, sans qu'on y accole en plus ce dernier terme, pour je ne sais quelle différenciation instrumentale, par rapport à des pédagogies qui n'auraient pas elles, mis en œuvre l’outil : « projet ». Si, comme le voulait déjà Gide, on ne fait pas de littérature avec des bons sentiments. Il serait juste d’ajouter que l'on ne fait pas davantage de bonne pédagogie seulement avec de la littérature."
     
  • “Cette chosification par les institutions est développé dans son texte "Du bon ou du mauvais usage du projet" : "Poser le problème du projet d'établissement en termes techniques, méthodologiques ou stratégiques, sans se référer en priorité à son contenu politique, revient à en faire une chose. Le projet est, au contraire, un mouvement, une démarche, un processus qui exprime des visées. Le projet n'est pas un gadget. Toute instrumentation excessive ou centration sur l'instrumentation à propos du projet entraîne inéluctablement sa transformation en une chose."
     
  • “Dans les théories de l'action, les buts (projets de visées) créer de l'agir (projet opératoire), de même que toutes actions vas créer des buts. La récursivité de la pensée complexe. L'un ne vas pas sens l'autre, certes, ils sont contraires mais complémentaire.”

Partager…