Bébé Sapiens

TitreBébé Sapiens
Publication TypeBook
Year of Publication2017
AuthorsCandilis-Huisman, D, Dugnat, M
PublisherCollectif de 33 auteurs. Éres
Mots-clésautoévaluation, autorégulation, bébé, Évaluation, fœtus, immaturité, maturité, petit d'homme, Régulation
Résumé — Citations

Du développement épigénétique aux mutations dans la fabrique des bébés

Full Text

il n'existe pas de représentation de soi qui ne soit une représentation de l'autre en interactions avec soi (…) l'instauration de l'appareil psychique est toujours une représentation du lien, dans le lien et par le lien. La subjectivation apparaît dès lors comme une intériorisation des représentations intersubjectives (…) comme une intériorisation progressive des représentations d'interactions. (Bernard Golse - Psychanalyste dans Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 pp. 131-133)

 

Le fœtus et le bébé évaluent

  • Les recherches nous permettent de savoir que le fœtus (22 SA) comme le bébé (1-6 mois) sont doués de capacité d'évaluation-régulation et ainsi d'apprentissage :
    • Ce n'est nullement la maturité de la structure neurologique puis cognitive qui le permettent
    • Ce fonctionnement évaluatif est aussi lui-même créateur de la structure du cerveau du fœtus
    • Le fonctionnement et la structure interagissent en simultanéité
    • La neurogénèse et la synaptogenèse sont des systèmes en attente d’expérience
    • Le fœtus se dote de 100 milliards de neurones avec ces 1000 à 10 000 connexions synaptiques par neurone
    • Ceux-ci se limiterons à 30% à l'âge de 6-9 ans par hyper-spécialisation (frayage)

Sens morale et valeur

  • Dans toute expérience évaluative, la régulation dépend des valeurs investies. Chez le bébé, dès la 1er année, ces valeurs ont pour origines l'éthique du vivant ou ce qui le permet. Pour l'auteur, la recherche montre que la morale de la prime enfance s'appuient sur trois valeurs fondamentales ou princeps (du vivant) :
    1. Valeur de la pensée magique ou archaïque : du désir de qualité et bien être avec une exigence de sécurité,
    2. Valeur de la pensée humaniste : d'avoir le souci et le respect du bien être de l’autre et de soi,
    3. Valeur du juste & de la justice : de l'équité & de la réciprocité.

Processus de la pulsion princeps épistémophilique

  • Entre les deux pôles opposés et contradictoires du vivant (Naissance/Mort), les processus de la pulsion de vie sont princeps avec les capacités d'évaluer et de se réguler sont actifs et produits par des trois processus de bases :
    • processus automatiques de l'intuition,
    • processus affectifs de l'attachement, de l'aversion au mal, des émotions sociales puis…
    • processus cognitifs par interactions avec la culture dans laquelle il se développe et interagisse. Cette interaction façonne les valeurs morales et éthiques. Elles ne sont pas universelles mais peuvent le devenir si l’homme le souhaite.

Critères de valeur

  • Le bébé puis l'enfant sait distinguer trois domaines différents de valeurs comme critères :
    • domaine "moral" du soucis de l'autre & de l'équité avec la réciprocité
    • domaine conventionnel des coutumes d'une culture
    • domaine personnel
  • Les psychologues du développement ont démontré que la capacité de distinguer les transgressions morales des transgressions conventionnelles se développe à travers toutes les cultures et émergent au début de la 3e année. Ce que les enfants développent avec l’âge, c’est la capacité à mieux discerner les normes de la société, le contexte social et les interactions.

 

___________

La clinique du fœtus

  • Dc François Farges obstétricien et échographiste.
    • Recherche sur la clinique du fœtus et des jumeaux.
  • Compétences fœtales > infans
    • “Le fœtus est un explorateur tout à fait actif. […] Le nouveau-né n’est pas une surface vierge, il a pendant la vie fœtale, expérimenté, distingué, réagi et enregistré. […] révélé par l’échographie : certains mouvements comme la pince pouce-doigt ou la prise d’un objet avec les deux mains ne sont possibles que bien longtemps après la naissance, après 5 mois. C’est-à-dire, dans certains domaines, le fœtus serait plus “compétent” que le nouveau-né. Pourquoi ? La naissance met un terme à l’environnement liquidien (milieu aquatique homogène) et donc à l’effet de pesanteur.” (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 pp.42-43)

___________

Épigenèse probabiliste et développement

  • Jouer François, Paldi Andràs, Chevalier Benoit et Molina Michèle
     
  • Compétences fœtales
    • “Les travaux sur les compétences fœtales ont par ailleurs montré que les fonctions perceptives peuvent s’exercer sans que les structures qui les supportent aient achevé leur développement… […] tous les systèmes sensoriels commencent à fonctionner pendant qu’ils maturent, de telle façon que chaque système contribue à son propre développement prénatal et postnatale. Ces mêmes travaux ont en outre mis en évidence un phénomène non prédit par un strict cadre maturatif : l’existence de mécanismes d’apprentissage précoce chez le fœtus. Non seulement le fœtus est sensible aux effets de son milieu, mais il est capable de traiter et de mémoriser les événements fournis par son milieu : ainsi, les fonctions cognitives peuvent s’exercer alors même que le processus de maturation est à l’œuvre. […] De la même façon que la structure intervient dans la mise en place de la fonction, la fonction peut à son tour modifier le développement des structures périphériques ou centrales. (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p.82)
  • Outillage neuro + synapses
    • “La neurogenèse, chez l’homme, assure la mise en place d’un ensemble de neurones (100 milliards), dont chacun apparaît comme une entité originale qui se distingue des autres par sa forme et le nombre de ses connexions (de 1000 à 10 000 par neurone), qui est partagé par l’ensemble des membres de l’espèce humaine. La synaptogenèse (la formation des synapses et des contacts synaptiques entre les neurones) est un système en attente d’expérience.” (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p.84)
  • Continuité entre relation de milieu et relation d’objet
    • “Les développements des techniques d’imagerie électronique 3D et 4D a ainsi permis de montrer (chez le fœtus) l’apparition d’intentionnalité du geste et de planification de l’action dès l’âge de 22 semaines d’aménorrhée. […] L’idée que nous défendons et qu’il y ait une continuité fonctionnelle transe natale qui est liée au fait que les processus de sélection sont fondamentalement de même nature avant et après la naissance. […] La variabilité s’observe également au niveau des connexions entre neurones et au niveau des relations entre structures neuroanatomiques, permettant ainsi une sélection par l’expérience qui s’observe chez le fœtus comme chez le nouveau-né. Les processus de sélection rendent possible la cognition comme un processus incarné permettant de donner un sens à l’univers, que ce soit avant ou après la naissance.” (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p.85-86)

___________

Les fondements naturels de la morale

  • Jean Decedy
     
  • Morale au sens large… deux valeurs comme base…
    • • Humanisme > avoir le souci du bien être de Soi et de l’Autre
    • • Justice pour tous > équité + réciprocité
      • “Il semble qu’il existe (dés la prime enfance 1-6 mois) une disposition morale universelle. […] La plupart des codes moraux se concentrent sur deux aspects des relations sociales : le premier prescrit de prendre soin des autres est interdit de leur faire du tort ; le second a trait à la répartition équitable des ressources et à la réciprocité dans les interactions sociales.” (Jean Decedy dans Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p.90)
  • Morale & Vie
    • “La morale n’est pas le résultat de l’apprentissage culturel, transmis par nos familles, nos pairs, et notre environnement social et historique : elle est d’abord ancrée dans notre nature biologique. Ce sens moral est sous-tendu par des mécanismes en partie intuitifs et affectifs, non conscient, qui chez l’homme sont relayés et démultipliés par des mécanismes cognitifs plus complexes, le langage et les fonctions exécutives.” (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p.105)
  • Morale & Éthique
    • “Les fondements et les prédispositions de la morale s’observent très tôt au cours du développement ontogénétique témoignant qu’elles sont sculptées dans notre génome. En particulier, les études réalisées avec des bébés indiquent qu’ils sont dotés dès la première année d’un système évaluatif qui permet de distinguer les interactions sociales positives des interactions sociales négatives, ce qui encourage une prosocialité sélective et des comportements d’approches affiliées actifs. […] Le jugement moral est produit par des processus automatiques (intuitions), affectif (attachement, aversion au mal, émotions sociales) et cognitifs qui font partie d’un système d’évaluation générale qui traite les informations importantes et motivantes (sociale et non sociale) et guide la prise de décision. Si ce sens moral est enraciné dans l’évolution des espèces sociales, favorisant la survie des individus par la coopération, la réciprocité et le souci de l’autre d’abord en relation avec la parentèle, il est important cependant de rappeler qu’il est en perpétuelle interaction avec la culture dans laquelle les individus se développent et interagissent. Cette interaction façonne les valeurs morales et éthiques. Elles ne sont pas universelles mais peuvent le devenir si l’homme le souhaite.” (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p.106)
  • Disposition morale innée chez le bébé humain
    • “Les signes précoces du sens moral chez le bébé fournissent une preuve supplémentaire à leurs racines évolutives. Les bébés humains entrent dans le monde prêt à répondre aux stimuli sociaux […] Ils sont capables d’évaluer certaines interactions sociales bien avant l’apparition de la conscience de soi, du langage et de la théorie de l’esprit. […] Les bébés sont capables d’évaluation morale implicite, élaborée à partir d’intuition élémentaire préexistante issue de l’évolution. […] Plusieurs études utilisant le paradigme d’habituation ont mis en évidence une sensibilité précoce des bébés, des six mois, lorsqu’ils observent des interactions positives ou négatives de deux personnes. […] Non seulement les bébés interprètent la valence sociale de ces scenarii, ils expriment une préférence envers les caractères prosociaux et s’orientent vers eux quand ils en ont l’opportunité […] Cette empathie et la manifestation du souci de l’autre ne nécessite pas de théorie de l’esprit ni une conscience de soi élaborée. […] l’expérience, la socialisation et le raisonnement cognitif ne semblent pas nécessaires à l’émergence du sens moral, mais viennent par la suite aider à enrichir et guider le développement de ces prédispositions morales universelles.” (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 pp. 93-97)
  • Trois domaines : moral - conventionnel - personnel
    • “Lorsque les enfants commencent à explorer activement leur environnement social, leurs interactions et leurs expériences interpersonnelles conduisent à une compréhension et à une distinction entre ce qui est immoral, quel que soit l’accord entre gens (le domaine moral), ce qui dépend de la coutume (domaine conventionnel), et enfin ce qui relève du choix de chacun (domaine personnel). […] Les psychologues du développement ont démontré que la capacité de distinguer les transgressions morales des transgressions conventionnelles se développe à travers toutes les cultures et émergent au début de la troisième année. […] Ainsi, ce que les enfants développent avec l’âge, c’est la capacité à mieux discerner les normes de la société, le contexte social et les interactions.” (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 pp. 97-98)

___________

La psychanalyse à la rencontre du bébé de chair et d'os

  • Bernard Golse - Psychanalyste
     
  • Le langage du corps et de l'acte
    • "Ce langage du corps et de l'acte s'enracine non seulement dans la motricité, mais aussi, cela va de soi, dans la sensorialité inhérente à cette motricité." (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p. 128)
  • Intersubjectivité : Primaire sans différenciation / Secondaire avec différenciation
    • "Entre le modèle d'une intersubjectivité secondaire acquise à partir d'une phase d'indifférenciation initiale absolue (…) et celui d'une intersubjectivité primaire d'emblée présente chez le nouveau-né, une troisième voie existe, plus dialectique (…) Celle de penser que l'accès à l'intersubjectivité ne se joue pas en tout-ou-rien, mais qu'il se joue au contraire de manière dynamique entre des moments d'intersubjectivité primaire effectivement possible d'emblée, mais fugitifs, et de probables moments d'indifférenciation. Tout le problème du bébé et de ses interactions avec son entourage étant, alors, de stabiliser progressivement ces tout premiers moments d'intersubjectivité, en leur faisant prendre le pas, de manière plus stable et plus continue, sur les temps d'indifférenciation primitive."  (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p. 129)
  • Hiatus entre : Théorie de l'attachement > Théorie interpersonnel
    • Psychanalyse > intrapsychique des modèles internes opérants
    • Le passage de l'interpersonnel à l'intrapsychique et plus précisément le passage l'intersubjectivité à la subjectivation
      • "La subjectivation apparaît dès lors comme une intériorisation des représentations intersubjectives, soit, chez le bébé, comme une intériorisation progressive des représentations d'interactions (…) A ce moment d'intériorisation s'ajoute en outre une dynamique de spécularisation qui permet au bébé de ressentir que l'objet qu'il découvre dans la réalité externe est lui-même (…) (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p. 131)
      • "L'opposition entre ces deux points de vue, (l'intrapsychique et l'intersubjectivité), n'est pas aussi radicale qu'il y paraît. Il existe en effet un moyen de penser le lien entre l'intrapsychique et l'interpersonnel qui consiste à souligner que pour le bébé, il n'existe pas de représentation de soi qui ne soit une représentation de l'autre en interactions avec soi, (…) l'instauration de l'appareil psychique est toujours une représentation du lien, dans le lien et par le lien." (Candilis-Huisman, D., & Dugnat, M. 2017 p. 133)

 

Partager…