Cinq éloges de l’épreuve

TitreCinq éloges de l’épreuve
Publication TypeBook
Year of Publication2014
AuthorsGermain, S, Lasida, E, Lécu, A, Margron, V, Sarthou-Lajus, N
PublisherAlbin Michel
Mots-clésépreuve, manque, Tragédie, Tragique
Full Text

Le sens du tragique me garde, me protège, me permet de tenir debout, d’être bien d’aplomb, de trouver mon point d’équilibre, de rejouer la scène où s’expriment souffrances, ravissements et vertiges… et de jouer sur les deux tableaux de la philosophie et du spirituel, du concept et de la poésie. Pouvoir de nouveau tenir debout et marcher, c’est retrouver la confiance d’avancer seul et la capacité d’aimer, d’apprécier librement ce qui est beau et bon autour de soi… (Sarthou-Lajus Nathalie 2014 pp.57-58)

Le manque fonde une nouvelle façon d’être ensemble. (…) Or l’expérience du manque partagé nous rappelle que ce qui vraiment relie et fonde la communauté, ce n’est pas ce que nous possédons tous ensemble (valeurs partagées) mais plutôt ce qui nous fait défaut à tous ensemble. Tandis que la communauté fondée sur ses acquis communs se replie sur elle-même, la communauté fondée sur un manque commun se met en route vers un avenir meilleur. C’est l’avenir à construire plutôt que l’histoire passée qui soude les liens d’une communauté humaine. Ce sont les batailles à livrer plutôt que les trophées gagnés qui fondent l’identité collective. C’est le manque plutôt que l’autosuffisance à partir duquel se construit le vivre ensemble. (Lasida Elena 2014 p. 150)

Résumé

  • Parce qu'elle nous dépasse, l'épreuve, en bouleversant tout, nous amène à l'essentiel. Cinq femmes en font ici l'éloge : la romancière Sylvie Germain, la philosophe Nathalie Sarthou-Lajus, le médecin Anne Lécu, la théologienne Véronique Margron et l'économiste Elena Lasida. Ensemble, elles découvrent des territoires inexplorés, ceux d'une traversée qui prend enfin sens. Leurs regards croisés interrogent la rupture, le tragique, les larmes, la solitude ou le manque. Ces cinq éloges sont une lutte contre la peur que l'épreuve provoque. Ils dévoilent ainsi une force capable de transcender toute paralysie. Une force qui porte, contre toute attente, la grâce de l'espérance.

Les auteurs

  • Sylvie Germain, depuis presque trente ans, construit une œuvre singulière imposante et cohérente, couronnée de nombreux prix littéraires : Prix Femina, Grand Prix Jean Giono, Prix Goncourt des lycéens, Prix Jean Monnet de littérature européenne et Grand Prix SGDL de littérature 2012 pour l’ensemble de son œuvre.
     
  • Nathalie Sarthou-Lajus, rédactrice en chef adjointe de la revue Etudes, a publié notamment Éloge de la dette (PUF, 2012) et Sauver nos vies (Albin Michel, 2013).
     
  • Elena Lasida, spécialiste de l’économie solidaire, a publié chez Albin Michel Le Goût de l’autre en 2011.
     
  • Véronique Margron, théologienne enseignant à l’Université catholique d’Angers, est depuis peu prieure des dominicaines de France. Elle a publié de nombreux livres sur l’éthique sociale et familiale.
     
  • Anne Lécu, religieuse dominicaine, exerce la médecine dans une maison d'arrêt d'Île-de- France depuis 1997. Elle a publié en 2005 Où es-tu quand j'ai mal ? aux Éditions du Cerf.

 

Partager…