Le bilan de l'intelligence

TitreLe bilan de l'intelligence
Publication TypeBook
Year of Publication2014
AuthorsValéry, P
PublisherEditions Allia (Conférence du 16 janvier 1935 à l’université des Annales)
Mots-clésContrôle, Éducation, Évaluation, Intelligence, intelligence logique, intelligence sensible, logos, mythos, régularisation, Régulation, sensibilité
Full Text

Commençons par l’examen de cette faculté qui est fondamentale et que l’on oppose à tort à l’intelligence, dont elle est, au contraire, la véritable puissance motrice; je veux parler de la sensibilité. Si la sensibilité de l’homme moderne se trouve fortement compromise par les conditions actuelles de sa vie, et si l’avenir semble promettre à cette sensibilité un traitement de plus en plus sévère, nous seront en droit de penser que l’intelligence souffrira profondément de l’altération de la sensibilité. (Valery, P. 1935 p. 25)

 

Notes en tension dialectique

  • intelligence : sensible / rationnelle
  • type : intuitive / logique
  • Modalité : Mythos / Logos
  • Comment : Évaluer / Contrôler
  • Finalité : Réguler / Régulariser  

Citations 1 - Intelligence logique & intelligence sensible

  • “Commençons par l’examen de cette faculté qui est fondamentale et que l’on oppose à tort à l’intelligence, dont elle est, au contraire, la véritable puissance motrice; je veux parler de la sensibilité. Si la sensibilité de l’homme moderne se trouve fortement compromise par les conditions actuelles de sa vie, et si l’avenir semble promettre à cette sensibilité un traitement de plus en plus sévère, nous seront en droit de penser que l’intelligence souffrira profondément de l’altération de la sensibilité.” (Valery, P. 1935 p. 25)

2 - Sur le contrôle et la responsabilité

  • “Notre décadence… tient, en grande partie, à l’exagération de la manie du contrôle, qui est elle-même un symptôme de la dégénérescence du goût de la responsabilité.” (Valery, P. 1935 p. 33)

3 - Sur la finalité de l’apprentissage

  • “La Liberté de l’esprit est résolument subordonnée à la doctrine d’état, doctrine qui, sans doute, varie suivant les nations dans ses principes, mais qui est, on peut le dire, identique par-tout, quand à l’objectif d’uniformité souhaité. L’état se fait des hommes. Notre jeunesse trouvera donc très prochainement en face d’elle des jeunesses homogènes, façonnées, dressées et, pour ainsi dire, étatisées.” (Valery, P. 1935 p. 38)

4 - Sur le contrôle qui conditionne l’agent et l’action même

  • “…si je regarde les effets du contrôle en général, je constate que le contrôle, en toute matière, aboutit à vicier l’action, à la pervertir… Dés qu’une action est soumise à un contrôle, le but profond de celui qui agit n’est plus l’action même, mais il conçoit d’abord la prévision du contrôle, la mise en échec des moyens de contrôle.” (Valery, P. 1935 p. 44)

5 - Le diplôme est l’ennemi mortel de la culture

  • “Du jour où vous créez un diplôme, un contrôle bien défini, vous voyez aussitôt s’organiser en regard tout un dispositif non moins précis que votre programme, qui a pour but unique de conquérir ce diplôme par tous moyens. Le but de l’enseignement n’étant plus la formation de l’esprit, mais l’acquisition du diplôme, c’est le minimum exigible qui devient l’objet des études. Il ne s’agit plus d’apprendre… Il s’agit d’emprunter, et non plus d’acquérir, d’emprunter ce qu’il faut pour passer…” (Valery, P. 1935 p. 45)

6 - Dialectique de [ la trajectoire + objectif ou cheminement + but ]

  • "Le diplôme donne à la société un fantôme de garantie, et aux diplômés des fantômes de droit. Le diplôme passe officiellement pour savoir (…) Ce diplômé au nom de la loi est porté à croire qu’on lui doit quelque chose. Jamais convention plus néfaste à tout le monde, à l’état et aux individus et, en particulier à la culture, n’a été institué. (…) Il en résulte que plus rien dans cette culture adultérée ne peut aider ni convenir à la vie d’un esprit qui se développe” (Valery, P. 1935 p. 46)

7 - Ce qui s’évalue : orthographe et conformité ou connaissance et dynamique

  • “L’idée fondamentale semble ici (…) d’instituer des moyens de contrôle facile (…) aux dépens de la véritable connaissance, c’est-à-dire de la sensation poétique. L’orthographe est devenue le critérium de la belle éducation, cependant que le sentiment musical, le nombre et le dessin des phrases ne jouent absolument aucun rôle dans les études ni dans les épreuves.” (Valery, P. 1935 pp. 52-53)

8 - Apprentissage à tous âges, en tout temps et tout lieu

  • “ L’éducation ne se borne pas à l’enfance et à l’adolescence. L’enseignement ne se limite pas à l’école. Toute la vie, notre milieu est notre éducateur, et un éducateur à la fois sévère et dangereux. Sévère, car les fautes ici se paient plus sérieusement que dans un collège, et dangereux, car nous n’avons guère conscience de cette action éducatrice, bonne ou mauvaise, du milieu et de nos semblable.” (Valery, P. 1935 p. 53)

Partager…