• Table des matières : voir toutes les RESSOURCES [ Publications et Articles ]


B - Déroulé des concepts clés

 

B1 - Être

  • La seule raison d'être d'un Être c'est être
  • C’est-à-dire de maintenir sa structure, maintenir l'équilibre biologique
  • C’est de se maintenir en vie, sans cela il n'y aurait pas d’Être.

 

B2 - Bien-être et survie de l'homme

  • Cela exige de se déplacer à l'intérieure d'un espace
  • Pour se déplacer il faut un système nerveux
  • Qui vas permettre d'agir sur l'environnement
  • Si l'action est efficace il va en résulter une sensation de bien-être (le mal-être se déduit du contraire)

 

B3 - L'homme un système

  • Action sur son environnement via ses moyens sensorimoteurs : info structure du biologique / info mémoire corps + psyché

Laborit : info structure / info mémoire

B4 - Ce système est piloté par nos mémoires (Maclean)

  • Cerveau reptilien de l'origine pulsions
  • Cerveau affectif de la mémoire émotionnelle du corps et des automatismes sociaux
  • Cortex cérébral associatif de l'abstraction et de notre capacité à créer un processus imaginaire

Mc Lean

B5 - Trois cerveaux reliés par des faisceaux

  • Faisceau de la récompense > Surmoi de la glorification & inconscient autorisé et glorifié
  • Faisceau de la punition > Surmoi des interdis & inconscient refoulé
     
  • Trois actions possibles
    • Lutte
    • Fuite
    • Inhibition

 

B6 - Être c'est les autres

  • Ce qui pénètre dans notre système nerveux, depuis la naissance et avant in utero, les stimulus qui vont pénétrer notre système nerveux nous viennent des autres. Quand nous mourrons, c'est les autres que nous avons intériorisés dans notre système nerveux, qui nous ont construits, qui ont construit notre cerveau, qui l'ont rempli, qui vont mourir. Un enfant sauvage, abandonné, loin des autres ne deviendra jamais un homme :
    • Il ne saura jamais marcher, ni parlé.
    • Il se conduira comme un petit animal.

B7 - Conditionnements et construit

  • Dans l'animal-humain
    • Pas d'instinct de propriété.
    • Pas non plus d'instinct de dominance
  • L'homme ne peut plus maintenant et depuis déjà longtemps assurer à lui seul sa survie
  • L'homme a besoin des autres pour vivre
  • La survie du groupe est liée à l'apprentissage
  • L'apprentissage permet de savoir ce qui est nécessaire pour vivre en société
  • Le groupe lui dit ce qu'il doit faire
  • La propre recherche du bien-être de l'enfant est niée.
  • L'enfant est puni ou récompensé suivant que ses actions sont conformes à la survie du groupe.
  • Cette conformité va créer des "objets" et "sujets" de désir identique.
  • L'homme apprend grâce à son système nerveux, de la nécessité pour lui, de conserver à sa disposition, l'objet ou l'être dont dépend son bien-être. L'homme sait par apprentissage, qu'il devra dominer, s'il veut garder l'objet ou l'être à sa disposition.

 

B8 - Dominance et langage

  • Les deux premiers cerveaux fonctionnent de façon inconsciente.
  • Nous ne savons pas ce qu'ils nous font faire. Pulsions, automatismes culturels…
  • Et le troisième nous fournit un langage explicatif
    • Qui donne un alibi au fonctionnement inconscient des deux premiers
    • Qui donne un alibi aux comportements inhibés

B9 - Comportements de l'homme

  • Consommation => Besoins fondamentaux => Actions
  • Gratification => Plaisirs => Renouvèlement => Actions
  • Punition => Fuite ou lutte => Actions
  • Inhibition => Angoisse => impossibilité de dominer une situation => pas d'action => rétroaction => mal-être

 

B10 - Pour changer l'homme, il semble nécessaire de comprendre…

  • Comprendre la façon dont fonctionne notre cerveau.
  • Comprendre la façon dont nous l'utilisons et actuellement c'est pour dominer l'autre
  • Comprendre que ce besoin de dominance est du a la survie du groupe qui a un comportement de dominance.
  • Comprendre que le groupe construit l'individuation grâce et de par le langage qui véhicule la mémoire socioculturelle de la dominance.
  • Comprendre que le langage est l'outil de transmission et de représentation de l'homme
  • Comprendre que l'individu en formation est un système ouvert apprenant non formater
  • Comprendre que le processus d'apprentissage est soit un développeur ou soit un inhibiteur du singulier

 

Sinon, il a peu de chance qu'il y est quelque chose qui change, juste une évolution… de la dominance.