A - Raison d'être d'un Être c'est être

 

Résumé rapide : Resnais, A., & Laborit, H. (1980). Mon oncle d’Amérique : Film

  • “La seule raison d'être d'un Être c'est être. C’est-à-dire de maintenir sa structure, de se maintenir en vie, sans cela il n'y aurait pas d’Être. […]

  • L’angoisse est l’impossibilité de dominer une situation. La fuite, ou bien la lutte quand cette première n’est pas efficace, permet de maintenir l’équilibre biologique. Ce qui est difficile pour un homme en société, en particulier certains besoins ont été créés par cette vie en société et cela depuis notre enfance. […]

  • L’inconscient constitue un instrument redoutable. Non pas tellement par son contenu refoulé, refoulé parce que trop douloureux à exprimer, car il serait puni par la socioculturel, mais par tout ce qui est au contraire autorisé et quelques fois même récompensées par cette socioculturel. Et qui as été placé dans le cerveau de l’individu depuis sa naissance, il n’a pas conscience que c’est là et pourtant ce qui guide ses actes. C’est cet inconscient-là, qui n’est pas l’inconscient Freudien, qui est le plus dangereux. […]

  • En effet, ce que l’on appelle la personnalité d’un homme se bâtit sur un brick à braque de jugements de valeur, de préjugés, de lieu commun. Qui à mesure que son âge avance deviennent de plus en plus rigides et qui sont de moins en moins remis en question. Et quand une seule pierre de cet édifice est enlevée, tout l’édifice s’écroule. Il découvre l’angoisse. Et cette angoisse ne reculera ni devant le meurtre pour l’individu ou également le génocide, la guerre pour les groupes sociaux pour s’exprimer.”

 

Texte complet des scènes-interventions de Laborit du film de Resnais