• Table des matières : voir toutes les RESSOURCES [ Publications et Articles ]


• Neurones miroirs & Altérité

Neurones miroirs - Vos intentions et émotions misent à nu…

Votre bébé nouveau-né est capable de participer à vos expériences et celle de son environnement. Si vous tirez la langue, il vous imite. Comment fait-il cela ? Il n’a ni appris et il n’a pas encore la coordination nécessaire pour le faire ? Et cela va encore plus loin, il vous met à jour, vous ne pouvez rien lui cacher. Votre bébé analyse bien plus que le comportement vu. Les spécialistes parlent du fait qu’il capte l’intentionnalité et les émotions invisibles. Il les déduit et il vous met presque à nue…


1 - Syntonisation

  • D’après les travaux sur les neurones miroirs, vous ne pouvez pas cacher vos intentions et émotions à votre bébé. Puisque il se syntonise sur votre présence, la franchise serait ainsi nécessaire à son développement. Le nouveau-né oscille à la même fréquence que la mère. Cet état syntone, d’après Bleuler (psychiatre suisse), favorise sa capacité à aller vers les autres dus à l’équilibre avec son environnement et l’harmonie de ses sentiments. Pour D. N. Stern, “les bébés et nous-mêmes vivons dans une sorte de matrice intersubjective au sein de laquelle nos esprits sont perméables aux intentions, désirs, pensées et sentiment d’autrui.” (Stern D 2004 p. VII)

 

2 - Empathie - identification - intériorisation

  • À côté de nos neurones moteurs, il existe des neurones miroirs. Si quelqu’un vous regarde faire un geste, ces propres neurones miroirs vont décharger selon le même schéma. Comme s’il allait lui-même faire le geste (virtuellement). Ainsi, nous pouvons dire que l’observateur va vivre lui-même l’impression que vous vivez. Vos attitudes lui deviennent perméables. Ce système de neurones miroirs serait aussi bien plus, ils seraient le fondement de l’empathie unissant les relations humaines. Grâce à eux, nos peines comme nos joies se partageraient.

 

3 - Imitation & Intentions

  • Nous pouvons ainsi participer à l’expérience de l’autre au-delà de nos pensées. Ce serait la base de toutes les formes d’imitation où il y a une traduction d’un schéma visuel en schéma cinétique. D.N. Stern rapporte que les neurones miroirs ne fonctionnent que sur des activités humaines et non sur l’activité des objets comme un robot. Il y a un truc en plus, cela va encore plus loin qu’une simple imitation. Grâce à ses neurones miroirs, le bébé capte les intentionnalités et les émotions invisibles qui soutiennent l’action. Il déduit ce qui meut vos gestes.

 

4 - Les neurones miroirs des adultes

  • Ce phénomène est persistant aussi chez les adultes. Des études scientifiques menées entre autres par la chercheuse Tania Singer et ses équipes (directrice du département des neurosciences sociales - institut Max-Planck de neurologie et des sciences cognitives à Leipzig en Allemagne) étudient ces capacités induisant la compassion et l’altruisme. Qualités indispensables dans toutes les civilisations, elles seraient le ciment des relations humaines. L’individualisme a fort affaire.

Rien à cacher !… hum hum hum… vos proches savent sans le savoir, ici commence semble-t-il l’histoire du bébé comme celle de la communauté humaine solidaire.

Fabrice Prevost - Consultant - Formateur - Coach

Psycho Pédagogie & Thérapie
Maternologie - Parentalité - Enfance - Adolescence - Adulte

_______________

  • Rizzolatti, G., & Sinigaglia, C. (2008). Neurones miroirs (Les). Odile Jacob
  • Stern, D. N. (2004). Journal d’un bébé. Odile Jacob