|   Auteur   |   Changer & Apprendre   |   Changement & Vous   |   Dispositif pour changer   |   Témoignages   |   Diplômes   |   CV   |   Lieu   |   Agenda   |   Contact   |


D - Éthique de l’amour

Misrahi nous propose de reposer les fondations d’une éthique de l’Amour. Non pas celle qui est confondue avec la morale du bien et du mal ou celle de la déontologie qui n’est qu’un contrat professionnel, mais une éthique faisant l’éloge du vivant, de l’amour et du désir.


D1 - Éthique, ils sont trois

  • L’éthique est la science qui étudie les principes de valeurs et les instances régulatrices des actions : quels sont donc ces principes et ces instances décisionnelles ?
    • 1 - L’éthique du sujet : trois principes internes au sujet
      • Le sujet lui-même met en route trois formes de satisfactions narcissiques :
        • Narcissisme primaire > moi pour moi de la notion d’autosatisfaction
        • Narcissisme primaire d'objet > l’autre pour moi de la notion de propriété et d’exclusivité
        • Narcissisme secondaire > la symbolisation ou représentation de l’autre en soi fondateur de l’identité du Moi.
    • 2 - L’éthique du social : trois principes externes au sujet
      • Cette éthique du groupe d’appartenance contient des référentiels de critères de valeurs ou encore ce qui vaut pour la sauvegarde de la communauté. Nous sommes en présence de trois types de valeurs :
        • Référentiels idéologiques comme adhérence au savoir comme croyance ou vérité
          • Dogme > du “C’est ainsi… du déterminisme”
          • Moral > du “C'est bien, c’est mal…”
          • Norme > d’un “Il faut, on doit…”
        • Référentiel contractuel comme la Loi, le Code de la route, etc.
          • Contrat de mariage
          • Contrat de travail
          • etc.
        • Référentiel symbolique du savoir en perpétuel changement (recherche)
    • 3 - L’éthique de la relation : choix des valeurs de vie
      • Cette éthique relie les deux autres (Sujet/Social). Ainsi l’autre, qu’il soit un sujet comme la relation mère-enfant ou qu’il soit une institution comme dans la relation citoyen-état, implique automatiquement un questionnement des valeurs que l’autre propose par effet miroir à notre propre réalité. Certaines personnes ne se retrouvent pas dans le regard de l’autre.

D2 - Amour & Éthique

  • “L’éthique sera pour lui (sujet) l’attention constante et réfléchie portée par l’organisation de sa vie en vue de l’obtention et de la joie de vivre et du sens de la vie. Joie et sens constitueront le suprême désirable. L’accomplissement de soi, avec l’autre et par la liberté commune (réciprocité), devient ainsi l’enjeu majeur.” (Misrahi R 2014 p.33)
    • Constatez que seul le narcissisme secondaire de l’éthique du sujet et le référentiel symbolique du savoir de l’éthique du social permettent d’atteindre ce que Misrahi nomme le “Préférable” comme valeurs fondatrices de l’éthique de l’amour. Comme le constate Misrahi, les autres référentiels apportent immanquablement un déséquilibre et un dysfonctionnement dans la relation amoureuse.

Le travail des valeurs référées est entre autres ce qui est mis à l'ouvrage en coaching, thérapie et psychanalyse.