|   Auteur   |   Changer & Apprendre   |   Changement & Vous   |   Dispositif pour changer   |   Témoignages   |   Diplômes   |   CV   |   Lieu   |   Agenda   |   Contact   |


A - Préoccupation politique

 

A1 - Préoccupation contemporaine des pays développés

  • Pourquoi le décrochage scolaire, qui n’est absolument pas nouveau, devient une préoccupation ou un problème d’ordre social ? Année 60, après la guerre, ne pas savoir lire, écrire et compter correctement n’empêchait pas à certains travailleurs (manuel) de trouver du travail pour vivre. Ce phénomène existait déjà, mais il n’influait pas sur le social de la même façon. Actuellement, sans diplôme point de salut, pas de travail, c’est le chômage assuré : pas de bras pas de chocolat.

 

A2 - Angoisse & politique parentale

  • Nous parents, nous sommes préoccupés par l’avenir de nos enfants. Cette préoccupation nous amène bien trop souvent à rentrer dans ce moule d’a priori sociaux : vivre = argent = travail = diplôme = étude. Alors, dû à nos angoisses nous devenons injonctif et non conjonctif:
    • “Mon fils, bosse à l’école sinon tu seras balayeur, manutentionnaire ou comme ils disent maintenant pour faire joli, un responsable de surface à l’hyper du coin toute la vie durant. Quel espoir pour toi ?”


A3 - Préoccupations clés de la politique social

  • Extrait du travail d’Esterle-Hedibel, M. (2006) sur l’absentéisme, la déscolarisation et le décrochage scolaire trois grandes préoccupations politiques sont soulevées, est-ce cela ?
    • 1 - La norme sociale
      • La baisse du seuil d’intolérance sociale vis-à-vis du “point d’achèvement” de la scolarité.
    • 2 - Le chômage
      • La difficulté d’insertion sociale et professionnelle des jeunes non qualifiés et non diplômés.
    • 3 - La délinquance
      • Le souci de l’ordre public et de la sécurité