|   Auteur   |   Changer & Apprendre   |   Changement & Vous   |   Dispositif pour changer   |   Témoignages   |   Diplômes   |   CV   |   Lieu   |   Agenda   |   Contact   |


C - Approches physiologiques

 

C1 - Neuroscience

  • D’un côté, les neurosciences mettent l’accent sur une déficience physiologique de certaines zones du cerveau. En aucun cas ils font la corrélation entre ces zones sous utilisées et la ou les causes de ce phénomène. Le but est de stimuler via des exercices ces zones. Le cas le plus courant concerne les “Dys- quelque chose”. L’orthophonie travail dans cette espace.


C2 - Réflexes archaïques

  • D’un autre côté, les réflexes archaïques ou primitifs de Marie-Claude Maisonneuve proposent l’idée que si ces réflexes du fœtus et de la petite enfance ne sont pas inhibés et remplacés par des réflexes posturaux lors du développement, alors l’enfant restera agrippé à son crayon, aura des soucis de latéralisation, etc. qui impacteront sa capacité d’apprendre. Un excès de fatigue en sera le résultat visible sous-tendant des angoisses et phobies.
    • En exemple, lorsque nous nous sentons mal, dépressif ou en danger nous pouvons régresser vers un réflexe archaïque en prenant spontanément la posture fœtale. Quelques réflexes archaïques : le réflexe de succion, le réflexe d’agrippement, le réflexe de retrait, le réflexe de Moro, etc.