|   Auteur   |   Changer & Apprendre   |   Changement & Vous   |   Dispositif pour changer   |   Témoignages   |   Diplômes   |   CV   |   Lieu   |   Agenda   |   Contact   |


G - Noyau du penseur & paradigmes

Histoire, il y a 4000 ans… Savoir d’où nous venons et la culture qui nous constitue nous permet de comprendre les deux positions paradigmatiques ou notre capacité à voir et interpréter le monde. Nous ne sommes pas neutres, notre culture véhicule notre mode de pensée et nos références. Elles sont les fondements des civilisations contemporaines occidentales. C’est par l’analyse des langues et des mythes que leurs origines ont été reconstituées. Cette construction est la rencontre de ces deux cultures dominantes : indo-européenne et sémite (Gaarder, 1995). Les caractéristiques des deux cultures conditionnent notre vision du monde, nos modèles de pensée de même nos logiques d’action (Logiques de contrôle et/ou d'accompagnement).

 

G1 - MYTHOS > Culture indo-européenne, cyclique et itérative

  • Les bases d’origine sont la mer Noire et la mer Caspienne pour ensuite se propager dans toutes les régions indo-européennes. L’hindouisme, le bouddhisme et la philosophie grecque ont toutes une origine indo-européenne qui se caractérise par :
    • Polythéisme : plusieurs dieux
    • Perception : cyclique du monde, ni commencement ni fin, succession éternelle
    • Conception du monde : combat entre les forces du bien et du mal
    • Philosophique : comprendre l’avenir du monde, connaissance du monde…
    • Moyen : valorisation du sens de la vue
    • Méthode : retour sur soi, méditation
    • Expressions : formalisations artistiques des mythes et croyances
    • Panthéisme : omniprésence du divin, Dieu est le monde
    • But : sauver son âme par la libération du cycle des réincarnations.

 

G2 - LOGOS > Culture sémite, linéarité et incrémentale

  • La base d’origine est la péninsule arabe. La culture sémitique s’étend par l’émigration de leur culture dans différentes parties du monde. Cette culture se caractérise par :
    • Monothéisme : un seul dieu
    • Perception : linéaire de l’histoire (création du monde… vers le jugement dernier)
    • Conception du monde : le monde existe pour que Dieu puisse réaliser son dessin
    • Philosophique : rationalisation par l’écriture de l’histoire
    • Moyen : valorisation du sens de l’ouïe
    • Méthode : prière, prêche, lecture des écritures (récitation)
    • Expressions : pas de représentation de Dieu
    • But : connaître la rédemption du péché et de la faute