|   Auteur   |   Changer & Apprendre   |   Changement & Vous   |   Dispositif pour changer   |   Témoignages   |   Diplômes   |   CV   |   Lieu   |   Agenda   |   Contact   |


C - Discours & logiques du penseur

Le discours porte nos pensées qui expriment ce qui vaut pour nous. Entre ces deux positions contraires [Rhétorique/Dialectique]. Nous ne nous exprimons pas toujours avec une de ces deux positions. Il y a des simulacres d’entre-deux. Ils ne sont que des compromis qui pointent une des deux positions soit affirmative d'une logique de contrôle, soit estimatif d'une logique d'accompagnement. La dialectique est l’art de discuter ou de raisonner, à ne pas confondre avec la rhétorique qui est l’art de convaincre. Ils sont en usage à la même époque : la Grèce antique au V siècle avant JC. Je nomme ces discours : le mouvement de la pensée et la logique de discours du penseur

 

C1 - Finalité [ But / Objectif ] et façon de se déplacer [ Cheminement / Trajectoire ]

  • La logique rhétoricienne à une finalité claire, celle de convaincre les autres. Il y a ici la notion d’objectif à atteindre en vue d’un résultat donné. Le vrai ou le faux non pas lieu de cité, seul la domination de la situation en est sa dynamique. L’objectif est la persuasion, c’est une pensée fonctionnaliste. Elle suit une trajectoire inflexible de certitudes argumentées entre un point de départ et une fin (cible et objectif).
     
  • La logique dialecticienne a pour finalité le sens. Elle privilégie le cheminement, l'incertitude et l'errance et non la trajectoire de la rhétorique. La pensée tragique est l’expression d’une quête de sens en dialectique : “C’est Platon qui a nommé dialectique cet autre art, sérieux et profond entre tous, qui permet de remonter aux pures idées et peut-être d’en redescendre.” (Alain, 1960. Les Passions et la Sagesse. Gallimard p. 865)

 

C2 - Penser [ Comment / Quoi ] ou la pensée comme [ Processus / Procédures ]

  • La rhétorique est une procédure (poïesis), en quatre étapes : invention, disposition, élocution et prononciation ou action. Elle est à l’image des stratégies humaines et d’entreprises “guerrières”, où la finalité est un rapport [gagnant/perdant]. C'est une procédure du QUOI penser.
     
  • La dialectique est une méthode de raisonnement, un processus (praxis) qui isole deux pôles contraires sur une thématique. C’est-à-dire, une façon de pensée et d’aborder les questionnements inévitables à tout être en processus existentialiste. La pensée dialectique n’est pas une pensée logique, dans le sens ou elle dépasse le plan formel de la pensée logique, pour envisager une mise en œuvre historique, économique, sociologique… une multiréférentialité. C'est le processus d'un COMMENT penser.

 

C3 - Résumé sur la mise en mouvement de la pensée

  1. Rhétorique > Persuader
    Méthode du discours persuasif s’étayant sur des opinions > But : gagner quels que soit les arguments.
    En usage dans la logique de contrôle et les modèles d'évalution et régularisation de la mesure et de la gestion
     
  2. Dialectique > Distinguer
    Méthode de discussion, de raisonnement, de questionnement et d’interprétation > But : élucider.
    En usage dans la logique d'accompagnement et le modèle d'auto-évaluation-régulation des acteurs
     
  3. Problématique + Herméneutique > Le lien : façon de s'auto-questionner et d'interpréter
    Ce qui relie l'expérience de la contradiction de la pensée entre [ Dialectique / Rhétorique ] pour s'orienter. En usage dans une logique alternée ou oscillatoire du modèle de l'évaluation-régulation située des acteurs

Vocabulaire RH de Michel Vial
 
• Problématique
Etat à un moment donné du travail du sujet sur lui-même, est toujours d’ordre identitaire, construit le sujet. L’Homme ici se donne des espaces de résistance, il se construit dans la tension entre des contraires, dans le lien de contradiction qu’il cherche plus à assumer (c’est-à-dire faire avec) qu’à dépasser. Et c’est parce que le sujet se donne un temps d’articulation de contraires, que la problématique sera productive. Sa fécondité dépend de sa tension. La durée faisant son travail, la contradiction devient vivable et le sujet part dans une autre problématique.
 
• Herméneutique
Science de l’étude des textes. Autrefois réservée à l’étude des textes sacrés. Est aujourd’hui une science laïque, l’art de l’interprétation, part de l’idée que le monde est un texte à déchiffrer. “Vivre c’est lire”. Théorie de l’interprétation des signes comme éléments symboliques d’une culture.

Rhétorique - Dialectique - Problématique - Herméneutique