|   Auteur   |   Changer & Apprendre   |   Changement & Vous   |   Dispositif pour changer   |   Témoignages   |   Diplômes   |   CV   |   Lieu   |   Agenda   |   Contact   |


• Innovation & Création

Prevost fabrice - innovation & création

Les entreprises oscillent sens cesse entre deux pôles de contraires : répéter et élaborer. Quand un des pôles fait appel au premier stade de développement de l’humain ; l’autre pôle met en route son second stade de maturation. Ces deux pôles et deux stades pointent les deux bases nécessaires et indispensables à toutes entreprises. Dans les organisations, comment ces deux pôles de contraires, ces deux stades de maturation et ces deux bases sont-ils présents, appréhendés et travaillés vers plus d’efficience des collaborateurs comme des résultats ?

 

1 - Match-Stades [imitation-adaptation] / [création-innovation]

Les évolutions techniques “ne sont pas la création et l’innovation, mais plutôt l’imitation et l’adaptation. Nous sommes tous appelés à imiter de plus en plus souvent. […] Mais, pour nous rassurer, nous avons peut-être besoin de nous convaincre que nous sommes créatifs, originaux, innovants”(*Edgerton D. 2015).

Est-ce vraiment pour nous rassurer ? Nous sommes des entrepreneurs qui oscillons entre deux pôles de contraires de la répétition et de l’élaboration.

  • Dans un premier stade, pour entreprendre, l’homme s’étaye, pense et agit sur la pensée et les actes des autres.
  • Dans un second stade, après l’imitation et l’adaptation, arrive l’interprétation, l’élaboration et la re-création.
  • Ce deuxième temps ne peut se mettre en route que si l’homme et son contexte s’autorisent mutuellement.

Les sciences humaines et sociales ainsi que la psychanalyse apportent leur lot de réponses : “À sa qualité de dérégulateur (de la nature), l’homme ajoute celle de générateur de valeurs. L’enjeu essentiel sera de savoir si ces valeurs vont dans le sens de la vie, c’est-à-dire créatrice, ou dans le sens de la rupture, du repli, de la fermeture, c’est-à-dire de la destructivité”. (**Jeammet P. 2013)

Nous sommes bien des imitateurs puis des créateurs, pas besoin de nous convaincre de cela. Seule nuance, nous sommes un complexe qui oscille entre ces deux pôles contraires : [conformité-répétition] / [créativité-changement].

 

2 - Match-Pôles [conformité-répétition] / [créativité-changement]

Si nous faisons un autre bilan, celui de toutes les méthodes de créativités et de changements utilisées dans les organisations, les recherches scientifiques et les thérapies, nous pouvons observer un phénomène récurrent :

  • Le pôle [conformité-répétitivité] du stade [imitation-adaptation] fait appel aux intelligences conceptuelles (théorique + stratégique) d’une perception et représentation de type Logos ;
  • Le pôle [création-changement] du stade [création-innovation] sollicite les intelligences métaphoriques (émotionnelle + pratique) d’une perception et représentation de type Mythos.

 

3 - Dépasser le premier stade et son pôle

Comment aller au-delà du premier stade [imitation-adaptation] du pôle de la conformité et répétitivité ? Comment activer le second stade [création-innovation] du pôle de la créativité et du changement ?

  • Travailler le contexte ou l’univers organisationnel
  • Travailler la posture des managers-accompagnateurs (inverse de la conduite)
  • Travailler l’éveil aux intelligences à profil Mythos et des savoirs concomitants
  • Travailler l’implicatif et le récit plus que l’explicatif et l’écrit

Ces conditions sont interdépendantes et irrévocables pour que l’homme et les organisations s’ouvrent au deuxième stade d’élaboration nommé sublimation en psychanalyse. Faut-il d’une part, que l’organisation fasse le deuil de sa toute-puissance exprimée par plus de contrôles et de maîtrise ; d’autre part, que l’organisation partage le “pouvoir-faire” et se limite à sa fonction première. Cette dernière est de représenter les bases structurantes et récurrentes à toutes dynamiques d’entreprendre des agents-acteurs qui la composent : “êtres en projet”.

 

4 - Match-Bases [structurante-récurrente] / [dynamique-innovante]

Dans les organisations Agile-Alignement et les entreprises libérées, les bases structurantes et récurrentes sont représentées par la visée collective (rêve commun) et les valeurs partagées (les limites). C’est à cette seule condition que les bases dynamiques et innovantes incarnées par tous les collaborateurs sont optimums : l’efficience tant recherchée passe par l’effi-sens.

 

5 - Oscillation [imitation-adaptation] / [création-innovation]

Ne pas favoriser un des deux pôles et osciller entre ces deux contraires avec souplesse, permet le mariage des ressources. C’est une reconnaissance, une permission et une autorisation de la présence des capacités pluri-actives, le tout relié par le stratégique des profils formels :

  • Proactives des profils conceptuelles
  • Projective des profils imaginatifs
  • Réactive des profils pragmatiques

Dans la recherche comme dans les équipes projets Agile, la performance se compose par tous ces profils hétérogènes travaillant de concert. Telle est la devise : "ni tout [imitation-adaptation], ni tout [création-innovation]", les deux ensemble. L’un stimule l’autre, le “conflit” entre ces deux imaginaires est moteur. C'est l'essence de l'essentiel.

________________________________________________________________

* David Edgerton sur “le neuf ne remplace pas toujours l’ancien” (SH N°38 p.23)
** Propos du professeur Philippe Jeammet dans : Georgieff N. et Sperenza M. (2013) Psychopathologie de l’intersubjectivité. Elsevier Masson